Amitié Franco Malgache Finamanana Malagasy Frantsay

Retrouvez, tous les jours, les infos de la communauté franco malagasy, sur la page facebook. de notre groupe amical entre France et Madagascar

Les vignobles Malagasy

 

Le vignoble de Madagascar a vu le jour pendant la colonisation française. Néanmoins, la réelle production de vin est très récente puisqu’elle s’est développée dans les années 1970.

 

Cette production de vin se concentre au sud-est de l’île et plus précisément dans la région du Betsiléo, autour de trois villes principales: Ambalavao, Fianarantsoa et Antsirabé.

Les vignobles se situent généralement entre 1400 et 2500 m d’altitude, à l’abri des vents violents. Le sol y est argilo-calcaire ou sablonneux et, le climat est tropical avec une température qui varie de 6°C à 35°C. Ainsi, la récolte, comme dans la plupart des pays de l’hémisphère sud se déroule pendant le mois de février.

 

Le vignoble actuel…

 

Aujourd’hui, le vignoble de Madagascar reste très petit, puisqu’il compte environ 800 ha de vignes. Celles-ci sont plantées en différents cépages bien spécifiques. En baies rouges ou noires, on retrouve, le Petit bouchet (cabernet sauvignon), le villardin, le chambourcin et le varousset. Les vins blancs sont, quant à eux, produits à partir du couderc blanc.

Les principaux domaines sur l’île sont Lazan’i Betsileo (partenariat actuel avec la Bourgogne), qui représente 40% de la production totale, le Clos Malaza qui bénéficie d’une bonne réputation ou le Domaine de Manamisoa … Ces domaines produisent plusieurs vins et plusieurs cuvées de vins rouges, gris, rosés, blancs et blancs moelleux.

 

 

Actuellement, les vins de Madagascar sont très peu exportés et on ne peut donc pas les retrouver en France.

 

En outre, ils ne bénéficient pas d’une très bonne notoriété. Ils sont généralement consommés à l’intérieur même de l’île et sont décrits comme étant de bons vins de table. Néanmoins, des pays comme la Suisse et la France tentent d’aider certains domaines sous forme de partenariat, afin d’améliorer la qualité du vin et l’hygiène au sein des cuveries. Ainsi, peut être auront nous la chance dans quelques années de pouvoir déguster ces vins…

 

– Marlène

Crédit photo : ambalavao, les voyages de faboon

source http://tellmewineblog.wordpress.com